24/05/2017

Wallophones: une minorité nationale brimée en Région "wallonne" (satellite jacobin de la France en Belgique)

WALLONS, minorité nationale

 

 

L’Europe se penche décidément mal sur nos minorités linguistiques et culturelles…

 

Les francophones de Flandre et de la périphérie bruxelloise ne constituent pas une minorité en péril car il s’agit de néerlandophones francisés et de descendants de Wallons qui n’ont jamais daignés parler la langue du cru. Les facilités, qui leur ont été accordées de façon provisoire  pour s’initier au néerlandais, n’ont été qu’une raison de plus pour affirmer leur intolérance.

 

Par contre, dans le sud du pays, à côté du luxembourgeois, défendu à juste titre par un député fédéral et l’association Arelerland a Sprooch, la langue wallonne ne semble pas avoir fait l’objet d’une attention particulière lors des tables rondes qui ont suivi le rapport Nabholz. Pourtant, il y avait été fait mention de l’importance de défendre la culture wallonne.

 

Plus de 300 troupes théâtrales, 10 associations d’écrivains, des animations diverses témoignent de la vitalité de cette culture très malmenée.

 

Mais contrairement à toutes les autres cultures protégées dans le reste de l’Europe occidentale, nulle part, on ne voit de panneau de signalisation en wallon, toujours interdit à l’école, malgré un timide décret de 1983 en sa faveur.

 

Le pouvoir politique voudrait tuer cette langue qu’il ne pourrait mieux s’y prendre. Or, la Wallonie véhicule toujours une image négative, déficitaire et en retard économique sur le reste du pays, en-dessous de la moyenne européenne. Nos compatriotes néerlandophones et germanophones, eux, ont pu puiser leur force créative et productrice dans leur langue et leur culture. Il est encore temps de réagir chez nous… grâce au wallon.

 

img313.jpg
img313b.jpg
img314b.jpg
img314c.jpg

23:26 Écrit par justitia&veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |